Folie un soir sur St-Denis

barouf-l

Mercredi soir, 5 à 7 avec une copine au Barouf. Le bar est presque vide ainsi que les tables à proximité de la notre.

Un couple s’installe à côté. Nous jasons tranquillement avec ma copine et nous nous apprêtons à quitter le bar. Nous attendons la serveuse et tout d’un coup, je m’aperçois que le gars à côté qui vient de s’asseoir avec une femme se retourne sans cesse vers nous. Il nous regarde.

Nous patientons, et je me rends compte que son regard se pose régulièrement dans ma direction. Nous finissons par payer nos consommations et je dis à ma copine

– le gars à côté n’arrête pas de me zieuter. Ah bon dit-elle, tu es sûre.

– oui j’en suis sûre.

– pour en avoir le cœur net me dit-elle, nous n’avons qu’à aller nous installer devant le bar à l’extérieur et je vais fumer une cigarette.

Elle s’allume une cigarette. Nous observons  et elle constate :

– ben oui il n’arrête pas de te fixer. Prise d’une impulsivité incontrôlée, je lui dis, je vais aller lui donner mon numéro de téléphone.

Mon amie commence à rire, persuadée que c’est du bluff. Elle me lance un défi : Pas chiche !!’Je sors un ticket de stationnement, écris mon numéro de cellulaire, entre à nouveau dans le bar et me dirige vers le gars.  Coïncidence, la femme qui l’accompagnait  s’est retourné vers ses voisins de table et a entamé une conversation avec eux. Je tends mon ticket au gars avec mon numéro et repars sans un mot. Ma copine à l’extérieur rit encore plus fort et me dit : Qu’est-ce que tu lui as raconté ? Rien, lui dis-je. Elle rit de plus belle, elle me dit ‘’tu te prends pour une sourde-muette, tu laisses un carton sans rien dire’’. Nous avons mal au ventre tellement nous rigolons. Nous finissons par nous dire au revoir car il commence à pleuvoir et que nous allons vraiment l’air niaiseux à rester planter devant le Barouf. Je monte dans mon auto garée juste en face. Tout d’un coup, le téléphone sonne. Allo…allo…euh je ne comprends pas…. Et moi de répondre, euh désolée, je ne sais pas ce qui m’a pris, j’ai agi sans réfléchir, un coup de folie…Et lui, mais vous êtes où. Dans mon auto en face…J’arrive… Et là, je le vois traverser la rue et il s’installe dans mon auto. Je me croirai dans un film. Il me dit : Qu’est-ce qu’on fait ? Et bien, nous pourrions aller manger, j’ai faim. Il me répond, moi j’ai déjà mangé, je peux vous accompagner avec un verre. Nous sortons de l’auto, essayons de trouver un endroit où l’on peut manger et boire un pot. Après plusieurs tentatives infructueuses. Il me dit, ben on ne va pas passer la nuit sur le trottoir. La pluie commence à tomber de plus en plus fort. Je m’approche de lui et spontanément nous nous embrassons. Il ne manquait plus que la musique de Céline Dion, et on se serait vraiment cru dans une comédie romantico américaine. Je décide de l’embarquer chez moi pour un bref  échange amoureux.  C’est un touriste français, de passage à Montréal et la femme qui l’accompagnait le logeait pour quelques jours. Marié depuis plus de 20 ans, 3 enfants en pleine crise existentielle. Je le mets à la porte à minuit (Cendrillon revu et corrigé). Tout cela paraissait tellement irréel. Un moment de folie au milieu d’un quotidien très ordinaire. Mais mon dieu que je me suis sentie vivante et j’avais l’impression d’avoir eu 20 ans de nouveau. Le lendemain matin, échange de texto, le gars est encore sous le choc de sa folle aventure de la veille….une histoire qu’il ne pourra certainement pas raconter à sa femme.

Lulu

Publicités

One Reply to “Folie un soir sur St-Denis”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s